Marché du Solaire : J-L Borloo fait le point

Les journées européennes du solaire ont été l'occasion pour le gouvernement de se féliciter du développement de l'industrie solaire française et de l'avancée des mesures issues du Grenelle.

En visite au siège de l'Institut national de l'énergie solaire (INES), le ministre d'Etat Jean Louis Borloo a évoqué un "véritable décollage" du marché solaire en France. La croissance annuelle se chiffre à plus de 100% au cours des 3 dernières années, a-t-il annoncé. Le parc solaire a été multiplié par 2,5 en un an, régions Languedoc-Roussillon, Rhônes-Alpes et Pays de la Loire en tête. A elles seules, ces trois régions totalisent plus de 60 % des nouvelles puissances raccordées en métropole. Dans les DOM, la puissance des équipements raccordés progresse de 61 % en 2008 ; elle représente plus de 30 % du parc total.

Un tiers de la puissance raccordée, soit 23,3MW sont des installations de puissance supérieure à 36 kW. L'appel d'offre lancé récemment devrait renforcer ce chiffre encore faible, qui prévoit 300 MW de centrales solaires, réparties sur l'ensemble des régions françaises. Les projets, dotés d'un budget de 1,5 milliard d'euros, sont programmés pour 2011.

Jean-Louis Borloo a vanté les mérites de la labellisation Quali'PV, qui concerne désormais 2 700 artisans ou sociétés. Il a également souligné l'augmentation des capacités de production de Tenesol, projet conjoint de Total et GDF-Suez. La moitié des modules installés en 2008 ont été produits en France, a-t-il avancé, qui ont permis de créer 2000 emplois en 2 ans.

Autre mesure mise en avant, la simplification administrative et fiscale pour les particuliers est destinée à ramener les délais de procédure à 4 mois dès le 2ème semestre 2009, puis à 2 mois au 1er semestre 2010.

Enfin, 130 millions d'euros sont consacrés à la recherche dans le solaire sur la période 2009-2012, dont 80M€ via le Fonds démonstrateur et le financement de la plateforme Promosol pilotée par l'INES.

Le MEEDDAT a également mis en place une nouvelle organisation de recherche dans le domaine des nouvelles technologies de l’énergie, en lien avec le ministère de la recherche, ainsi qu'un programme structuré de valorisation de cette recherche autour des organismes de rang mondial (CEA, l’IFP...). Un fonds dédié aux énergies nouvelles a été doté d’un budget annuel de 100 M€, a conclu le ministre.

Article de
Enerzine.

2 commentaires:

Chloé a dit…

Bon et bah voilà qui est bien mon petit samichon ! Continue dans ton voyage au coeur du développement durable tu me sembles bien lancé.

Néanmoins, c'est bien beau toutes ses mesures mises en place, mais je trouve que y en a certains qui vont encore en profiter et s'en mettre pleins les proches !! Je ne citerai pas la compagnie française leader du Gaz !

M'enfin si ça peut aider la planète...why not?

Je me demande tout de même, comment ils sont produits tous ses panneaux solaires...s'ils font bien en sorte de les produire sans avoir un impact sur la planète...car sinon niveau développement durable, les panneaux solaires je dis bof bof...
Si ça consomme beaucoup en les produisant ça ne sert pas à grand chose...

Allé renseigne toi Samichon, c'est le sujet de ton prochain article !

Zam a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.