Salon 1.618 Paris Luxe et Développement Durable

Le salon 1.618 Paris Luxe et Développement durable se tient au Palais de Tokyo qui vient de rouvrir récemment. Le magazine CTendance met en avant les tendances de cet évènement : Le design, la mobilité, la beauté, le tourisme et les nouvelles technologies. Euh attendez, je relis «Luxe et développement durable». Et là apparait un paradoxe triste à accepter, facile à comprendre mais difficile à mettre en place !
Le design, c’est beau et ça coûte cher et en plus faut changer souvent ! La mobilité (représentée par Telsa Motors) c’est mignon mais la valorisation des transports n’a jamais été un élément limitant, par exemple, l’émission de gaz à effet de serre. Le tourisme fait souvent appel au kérosène, les vacances dans le quartier étant assez rares et les nouvelles technologies, une de leurs grandes qualités c’est de demeurer toujours nouvelles, c'est-à-dire d’évoluer en permanence pour dynamiser l’achat.
Bon je trouve finalement qu’on se rapproche plus du salon du luxe que de celui du développement durable. N’est-ce d’ailleurs pas une aberration d’associer luxe et développement durable ? L’écologiste souhaite réaliser des économies d’énergies, veut donner de la place à la nature, s’engage pour sauvegarder la biodiversité. L’amateur de luxe s’adonne à des achats certes agréables, valorisants mais qui sont assez éloignés des besoins essentiels. Oserai-je dire qu’il gaspille les ressources pour des envies accessoires ?
Ce salon résume une question essentielle dans la prise en compte du développement durable. On met un autocollant «C’est sain, ça pollue pas trop » ou on y réfléchit vraiment ?

10 commentaires:

jib a dit…

Ouéééééééééééé saaaaaaaaaaaaaaaaaammmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmyyyyyyyyyyyyyyy
Continue comme ça tu es sur la bonne route pour devenir blogger influent!!!!!
Longue vie à ton blog MAAAAAAAAAAN

Anonyme a dit…

Enfin quelqu'un qui remet en question cette lubie du développement durable pour laquelle beaucoup de gens se donnent bonne conscience. En effet, qu'est-ce que le design vient foutre dans le développement durable? On a qu'a remettre à la mode les étagères en brique et le développement sera durable!

Bonne continuation et sois sérieux :-)

Zam a dit…

Merci bien! Il est vrai que le développement durable semble plus être une mode qu'une réflexion profonde sur les modes de vie. Mais est-ce que l'un peut permettre une évolution de l'autre?

Un article concernant ce sujet :
http://alternatificience.blogspot.com/2007/11/du-dveloppement-durable-lconomie.html

Stéphane a dit…

pas faux! Dans le principe, ça me fait penser aux Yvelines et à leur futur potentiel circuit de Formule 1 certifié HQE!!! LOL!
http://www.yvelinesf1.fr/un-projet-hqe-durable-haute-qualite-environnementale/

Stéphane a dit…

A moins que LVMH ait soudain décidé de reverser dans l'aide au développement la différence du cout de production entre pays occidental avec forte protection sociale et pays émergeant sans aucune protection sociale...

Zam a dit…

Je ne te savais pas l'âme écologique mon cher Stéphane! J'en suis ravi! Je t'invite à informer les lecteurs de mon blog de ce circuit de Forumule 1 HQE! Ce que j'aime bcp c'est que WWF est partenaire de l'opération! Petit label au cas où on douterait de la sincérité de l'évènement!

Aymeric a dit…

Je suis assez d'accord sur le fond, cependant je ne peux pas être d'accord avec les commentaires.
Pourquoi le développement durable serait il incompatible avec le beau?
Developpement durable ne signifie pas retour à l'age de pierre et bien au contraire plus l'écologie sera liée au bien être et au beau et plus elle sera attrayante. Votre idée du développement durable est surannée.
Le design l'architecture et l'écologie tout est lié.
Jean Nouvel qui projette un quartier écologique dans Paris c'est cher c'est beau et finalement on peut se poser la question effectivement de l'écologie dans tout ça mais c'est une dynamique, c'est aussi montrer que l'écologie et un urbanisme actuel sont compatibles.

Zam a dit…

Bonjour Aymeric!

Je pense qu'il faut faire une distinction entre luxe et beau. Il est évident qu'on doit préserver la recherche d'esthétisme dans la quête écologiste. Par contre j'ai justement l'impression que les produits "développement durable" sont comme les produits "made in France" il y a quelques années, ce sont des choses auxquelles on pense pour faire bien mais qui ne témoignent pas d'un réel investissement. Je crois qu'un beau quartier qui coûte cher, ce n'est pas la meilleure solution pour œuvrer pour le développement durable. Que ça en soit un vecteur de communication suscite également mon scepticisme.

Anonyme a dit…

ils osent TOUT les décomplexés mais addictés AU FRIC...le ridicule ne tue pas pourtant il NUIT GRAVEMENT au DEVELOPPEMENT HUMAIN...le luxe existe comme RESULTAT du DEVELOPPEMENT INEQUITABLE ET NON DURABLE ..la seule façon de reconcilier LUXE et DURABLE ..c'est RENDEZ LE FRIC et PARTAGER...tiens même pas l'idee que le super LUXE serait de CONSTRUIRE des ECOLES, des hopitaux , des maisons pour tous ces sans abris, des entreprises pour les chomeurs ..NON le luxe c'est betement l'idee de SUPER CONSOMMATEUR d'esthetique quand la seule esthetique durable est celle de l'AME .. c'est quand le contre salon de cette ineptie ???

Zam a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.